dimanche 29 septembre 2013

Chronique #64 : Attachiante de Sarra Manning

 
Titre : Attachiante
Auteure : Sarra Manning
Edition : Hachette
Nombre de pages : 416
Date de sortie : 02 Octobre 2013
 
A PARTIR DE 15 ANS.
 
Résumé : A 17 ans, Jeane est une célébrité du Web grâce à son blog fashion et son concept de la "ringardise sublimée". Jeane Smith, ce sont plus de 500 000 followers sur Twitter, une rubrique mode dans un magazine japonais, un style inégalable. Pourtant, malgré des centaines d'amitié virtuelles et un petit ami cool, Jeane est la paria excentrique du lycée. En même temps, plus on la déteste, et plus elle adore ça ! Lorsque Michael Lee, le prototype même du garçon ultra populaire bien sous tout rapport, vient annoncer à Jeane que son petit ami sort secrètement avec sa propre copine, c'est un véritable choc des cultures. Michael et Jeane n'ont absolument RIEN en commun. Ils se haïssent au premier regard, sans comprendre ni comment ni pourquoi, ils sont autant attirés physiquement l'un par l'autre...
 
Mon avis : Tout d'abord, je tiens à remercier grandement les éditions Hachette et particulièrement Svetlana pour leur confiance et l'envoi rapide et sérieux du roman.
 
Jeane est une jeune fille assez solitaire, elle vit seule malgré son jeune âge, elle n'a que des amis virtuels et son copain la quitte pour une autre fille ! Malgré tout cela, Jeane est une véritable célébrité sur Internet. Son blog, Irresistibly Geek est connu dans le monde entier et sur Twitter, Jeane est une vraie star ! Elle s'habille à partir de vêtements trouvés en brocante, elle se teint les cheveux en lavande, pêche ou encore gris et elle se fiche complètement de l'avis des autres. Michael Lee est son opposé. C'est un garçon qui fait attention à sa réputation, il s'habille chez Hollister, il a une vraie famille et beaucoup d'amis. Alors à première vue, comment ces deux êtres à l'opposé l'un de l'autre vont finir par se retrouver dans un coin pour s'embrasser ?
 
J'ai adoré ces deux personnages, leurs différences font leur force. Au début, ils vont se haïr mais au fil des pages, ils vont finir dans le même lit. Pendant plusieurs semaines, leur relation va être seulement physique puis elle va devenir plus que ça, mais en restant tout de même très compliquée. Je me suis sentie plus proche de Michael que de de Jeane, tout simplement car je ressemble à Michael dans la vie quotidienne même si je ne suis pas exactement comme lui. Lorsqu'il était en colère contre Jeane, je l'étais aussi, lorsqu'il la trouvait mignonne, je la trouvais mignonne aussi. Je me suis réellement glissée dans la peau de Michael. Je félicite l'auteure pour cela car c'est la première fois que je me sens aussi proche d'un personnage masculin ! Malgré cela, j'ai tout de même beaucoup aimé le personnage de Jeane. Elle est arrogante, mesquine, cynique, hautaine. En un mot : détestable. Mais elle est tellement attachante ! Le titre correspond parfaitement à cette héroïne haute en couleur ! Vers la fin du roman, sa solitude m'a beaucoup touchée, j'avais beaucoup de peine pour elle. Malgré le fait qu'elle ait de l'argent, qu'elle soit célèbre, il lui manque le principal : des proches. Jeane est donc un personnage à double tranchant, à deux personnalités, aussi travaillées l'une que l'autre.
 
Pour ce qui est de l'intrigue, je l'ai énormément apprécié même si certaines longueurs se sont fait sentir, surtout au début. La relation entre Jeane et Michael est très intéressante du fait de leur deux caractères explosifs. Certains passages entre les deux sont adorables. Je tiens à préciser que quelques scènes sont très crues. Je pense qu'il est nécessaire de respecter la limite d'âge pour ce roman. Personnellement, je n'ai pas été gênée dans ma lecture à cause de cela mais je pense que cela peut être le cas pour des lecteurs plus jeunes. Ce que j'ai préféré est la fin car Jeane change du tout au tout même si cela ne dure pas. Les deux personnages prennent conscience qu'ils ne sont pas si parfaits qu'ils le pensent et c'est agréable de lire leur remise en question.
 
Au-delà d'une histoire d'amour compliquée, le roman est une réelle critique de notre génération. Comme Jeane le dit dans l'une de ses conférences, je ne déteste pas notre génération mais je ne l'adore pas non plus. Au final, c'est une excellente découverte malgré quelques longueurs et certains passages trop caricaturaux. Je vous le recommande !
 
Envoi des éditions Hachette.
 
Ma note :
 
 
"Je déteste ses cheveux gris à la con, ses fringues en polyester immondes. Elle en fait des tonnes pour s'enlaidir et pour se faire remarquer, et ça aussi, je déteste".
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://helran.fr/lecture/wp-content/uploads/2013/01/challenge-170-300x199.jpg
 
Idée n°35 : Un vélo ou une partie (couverture)
 
 

8 commentaires: