mardi 25 février 2014

Chronique #106 : De la rage dans mon cartable de Noémya Grohan

 
Titre : De la rage dans mon cartable
Auteure : Noémya Grohan
Edition : Hachette
Collection : Témoignages
Nombre de pages : 154
Date de sortie : 15 janvier 2014
 
Résumé : "Je crois que c'est après cet épisode que j'ai commencé à mettre un mot sur ce qui m'arrivait.
La solitude, le sentiment de décalage, dès le début, je les avais déjà ressentis. Le harcèlement scolaire, c'était un mot plus grave. Mais plus les jours passaient, plus l'évidence était là, sous mes yeux. Je n'étais qu'une élève chahutée par quelques meneurs. Beaucoup d'autres les avaient imités et me traquaient en permanence. J'étais devenue une cible."
 
Mon avis : Je remercie chaleureusement les éditions Hachette pour m'avoir permis de découvrir ce témoignage bouleversant. J'avais une certaine appréhension avant de découvrir le roman car il traite d'un sujet extrêmement grave mais encore trop tabou : le harcèlement scolaire.
 
Au début du livre, Noémya nous raconte le calvaire de ces quatre ans de collège. Elle nous décrit son quotidien, les brimades, les insultes, les humiliations qu'elle a vécu de façon constante de la sixième à la troisième. Puis, une amélioration se fait sentir à son entrée au lycée. Mais comment peut-on mener une vie d'adolescente "normale" après avoir vécu tant de choses douloureuses et bouleversantes ? Durant ses années lycée et post-bac, Noémya va essayer de se reconstruire du mieux qu'elle peut, avec plus ou moins de succès. Afin de s'en sortir, Noémya trouve du réconfort auprès de l'écriture et plus particulièrement en écrivant des textes de rap. Ces textes parcourent donc tout le roman et sont les témoins de la souffrance intense et de la colère de la narratrice.
 
J'ai été énormément touchée par ce petit livre, mais en même temps, qui ne peut pas l'être ? En même temps que Noémya, j'ai été blessée, en colère, triste... Tout le long du livre, une question m'obsédait : Comment ? Comment peut-on être aussi méchant et haineux ? Je ne comprendrais jamais, jamais, jamais. J'admire du plus profond de mon cœur la narratrice qui a su s'en sortir et rester forte, quoi qu'il arrive. Elle a connu la dépression, l'isolement, et elle a réussi à tenir le coup. De même, je l'admire également par sa gentillesse et sa capacité à pardonner les personnes qui lui ont pourri son enfance... Jamais je n'en aurai été capable.
 
Tout au long du livre, je me disais que j'avais déjà entendu parler de cette histoire... Et effectivement, lorsque Noémya a parlé de son passage dans l'émission Zone Interdite, je m'en suis rappelée que j'avais regardé le reportage quand il était passé et je me suis souvenue de Noémya, et de toutes les autres victimes et à quel point j'avais été bouleversée... Je vous recommande vivement ce témoignage. J'ai pris une vraie claque dans la figure en le lisant. On se rend compte dedans que la méchanceté des personnes n'a aucune limite. Pour conclure, je terminerai sur ces paroles de philosophe, qui prennent tout leur sens ici : "L'homme est un loup pour l'homme".
 
Ma note :
 


 
"Lorsqu'on évoque les conséquences du harcèlement, on pense spontanément aux lésions et aux marques corporelles que certains jeux, rackets, bagarres violentes peuvent causer. On réalise après coup que le harcèlement peut également avoir de graves conséquences physiques, sociales et psychologiques à long terme. Les souvenirs de mon ancien collège restaient ancrés en moi. J'étais pleine de blessures, incapable de trouver la paix. Ces blessures n'étaient pas seulement causées par la honte ou l'angoisse. Il y avait aussi de la rage. Un désir de revanche qui brûlait en moi et dont l'intensité m'a moi-même stupéfiée quand il s'est déclenché."
 
"Actuellement, à l'école, les enfants sont éduqués à la concurrence et à l'individualisme purement "rentables". On pousse à rentrer dans le rang, on enferme dans une case, on enseigne implicitement la loi du plus fort. Je considère qu'enseigner, ce n'est pas seulement faire son cours, et se contenter de cela ! Un enseignant, un professeur, doit faire preuve de vigilance et être attentif au bien-être de ses élèves. S'il assiste à des phénomènes de harcèlement, il doit intervenir, permettre l'échange, être un soutien pour la victime et sanctionner intelligemment le ou les meneurs."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire