dimanche 24 novembre 2013

Chronique #84 : Ecoute-la de Sarah Dessen


Titre : Ecoute-la
Auteure : Sarah Dessen
Edition : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 429

Résumé : Annabelle a tout pour être la star du lycée. La jeune fille se sent pourtant désespérément seule. Jusqu'au jour où elle rencontre Phil, un fou de musique qui a décidé de toujours dire la vérité en face, qu'importent les conséquences...
Annabelle, qui préfère inventer des histoires pour éviter tout conflit, sera-t-elle capable d'accepter l'amitié de ce garçon si différent des autres ? Lui seul semble capable de déchiffrer son cœur comme une partition de musique.

Mon avis : Nous suivons la vie d'Annabelle, une jeune fille qui a tout pour être heureuse. Elle est mannequin, elle est entourée par sa famille, elle vit aisément, elle est l'objet de beaucoup d'admiration... Mais, Annabelle n'est pas la fille en vogue, elle ne l'est plus. Au début du roman, on découvre une jeune fille mal dans sa peau, abandonnée par tous ses amis pour une chose qu'elle n'a pas commise, au milieu des conflits entre ses deux grandes sœurs qui vont se solder par la maladie de l'une des deux... Annabelle est malheureuse, très malheureuse. Mais Annabelle m'a énormément touchée.
 
En fait, tous les personnages m'ont touchée. Mais parlons d'abord d'Annabelle. C'est une héroïne torturée et très mystérieuse. Tout au long du roman, elle cache un secret. Un secret qui m'a bouleversée : j'en ai eu les larmes aux yeux. Une fois ce lourd secret découvert, je me suis rendue compte que malgré sa solitude, Annabelle est forte. Plus forte que cette peste de Sophie, qui l'a martyrisée des années. Plus forte que toutes ces garces, ces commères qui n'ont qu'un seul objectif, blesser les gens. On pourrait la prendre pour une lycéenne superficielle et menteuse. Mais si elle tient tant à éviter le conflit, quitte à parfois mentir, c'est pour éviter d'être à nouveau blesser et de faire du mal aux autres. L'auteure nous plonge dans ses pensées les plus profondes. Grâce à cela on découvre une fille en quête de paix et d'amour. J'ai adoré sa relation avec Phil, ils se complètent parfaitement. Ils sont tous les deux les rejetés et les parias du lycée. L'un parce qu'il a mis un coup de poing à un abruti et est désormais catalogué comme dangereux et l'autre parce qu'elle serait sois disant une "salope", pour reprendre l'expression vulgaire de Sophie, pour caractériser son ancienne meilleure amie. Ce roman nous apprend qu'il ne faut pas se fier aux apparences et aux rumeurs, qu'il faut, quoi qu'il arrive, se forger sa propre opinion et se méfier des autres. Avec le personnage d'Annabelle, l'auteure aborde un thème douloureux.
 
Mais un second thème douloureux est abordé avec Emma, la grande sœur d'Annabelle. La maladie de sa sœur m'a énormément touchée : là aussi, j'ai eu les larmes aux yeux (et même plus...) Après, cette maladie m'émeut obligatoirement car elle a un lien avec ma vie personnelle. Mais même sans ça, l'auteure a fait un magnifique travail autour des émotions ressenties par les proches d'Emma, et plus particulièrement par rapport à la seconde sœur d'Annabelle, Christine. Cette troisième sœur est tout aussi intéressante et complexe que les deux autres bien que ce soit la seule qui ait une vie que l'on peut qualifier de "normale". Malgré les différents conflits, elles sont toutes les trois unies et elles s'aiment éperdument. Bien-sûr, tout ceci est écrit avec une grande finesse et beaucoup de sensibilité.
 
Sarah Dessen possède une plume incroyable. Pas dans le sens où les mots sont compliqués et le langage soutenu, non. Dans le sens où ses mots m'ont transpercée. Ils m'ont donné mal au ventre par leur véracité. Le récit est tellement bien écrit ! La sincérité des mots m'a d'autant plus attachée aux personnages car cette sincérité a largement contribué à mon attachement aux personnages. Je ne sais pas quoi dire d'autre si ce n'est que depuis que j'ai terminé le roman, je me pose beaucoup de questions et que je suis encore bouleversée par l'histoire. Alors si vous êtes tentés par ce roman, n'hésitez plus !!! Ne passez pas à côté d'une merveille pareille, à côté de l'un de mes plus gros coups de cœur. 

Ma note :
 
"Une chanson te ramène instantanément à un instant, à un lieu, à une personne. Peu importe si toi ou le monde qui t'entoure avez changé, cette chanson demeure la même, comme l'instant que tu as vécu."
 
"Je commençais à comprendre que parfois, il ne faut pas craindre l’inconnu. Les personnes proches représentent un plus grand danger, parce que leurs paroles et leurs pensées sont à la fois terrifiantes et… vraies."
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://img600.imageshack.us/img600/2981/jeunesse.png
 
10/20 
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif
 
25/50 avec Sarah Dessen qui vit en Caroline du Nord.

14 commentaires:

  1. Comme toi, je me souviens avoir beaucoup aimé ce roman. Tu as lu d'autres Sarah Dessen ? (:

    RépondreSupprimer
  2. On est synchro, la même chronique le même soir x)
    Je suis contente qu'il t'ait autant plu, personnellement, je n'ai pas aimé …
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ? :0
      Je vais aller voir ta chronique :D
      Bisous ♥♥

      Supprimer
  3. Il faut que je me mette aux Dessen moi...

    RépondreSupprimer
  4. Très belle chronique :) J'aimerais beaucoup lire celui-ci !

    RépondreSupprimer
  5. Hop, billet ajouté ! Bonnes fêtes !

    RépondreSupprimer
  6. C'est un livre qui me tente bien, je ne le connaissais pas du tout.

    RépondreSupprimer