mardi 17 décembre 2013

Chronique #90 : Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut de l'abbé Prévost

 
Titre : Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut
Auteur : l'abbé Prévost
Edition : Le Livre de Poche
Collection : Les Classiques de Poche
Nombre de pages : 369
 
Résumé : Alors qu'à dix-sept ans il s'apprête à quitter Amiens, des Grieux voit arriver le coche d'Arras. Une jeune fille en descend, si charmante qu'il s'avance vers elle pour l'interroger : ses parents l'envoient pour être religieuse, et elle sait qu'elle sera malheureuse. Il la loge dans une hôtellerie dont le maître lui est dévoué et, le lendemain, tous les deux partent pour Paris.
Lorsqu'elle s'est tragiquement achevée, des Grieux fait le récit de sa tumultueuse liaison avec Manon au marquis de Renoncour qui la rapporte dans ses Mémoires que Prévost fait paraître au mois de mao 1731. C'est ainsi la voix même du chevalier que nous entendons, c'est l'émotion qu'il éprouve à revivre ce qu'il a vécu qui nous touche - et sa parole fait entendre des accents si vrais que l'on a pu croire que Manon et des Grieux avaient véritablement existés, ou que l'abbé Prévost transposait un moment de sa propre vie. Mais le réalisme poignant de ce récit traversé de souffrances n'est redevable qu'à l'art éblouissant de l'auteur.
 
Mon avis : J'ai lu ce livre pour le lycée, en tant que lecture intégrale. Cela signifie que nous avons étudier l'œuvre en détail. J'ai un avis assez mitigé sur ce roman, bien qu'il soit intéressant.
 
Des Grieux tombe amoureux d'une très jeune fille, devant aller au couvent. Il l'enlève et tous les deux, ils mènent une heureuse vie à Paris. Mais tout se gâte lorsque l'argent vient à leur manquer. Manon le quitte pour un riche vieillard. Des Grieux est accablé de douleur et en veut à Manon jusqu'au jour où cette dernière réapparaît comme par magie et lui retombe dans les bras. C'est donc une histoire de couple, de séparation, de couple... Mais que va-t-il se passer à la fin ? Mystèèère !
 
J'ai bien aimé le fait que ce soit un récit rétrospectif, que de Grieux raconte une histoire dont il connaît le dénouement. Ça l'amène à faire de nombreuses prolepses et dès que j'en lisais une, je ne pouvais m'empêcher de me dire "Mais qu'est-ce-qu'il va se passer à la fin ?" Sinon, j'ai bien aimé l'histoire même si je l'ai trouvé trop redondante parfois. La société de l'époque est très bien dépeinte et j'admire le travail de Prévost par rapport au réalisme ! C'est vraiment très fidèle et cela permet de mieux comprendre le monde de cette époque. Je n'ai pas vraiment apprécié les personnages. Je trouve que des Grieux n'a pas assez de caractère et qu'il se laisse trop facilement avoir par Manon. Par ailleurs, cette dernière est vraiment agaçante tout au long du roman. Elle ne pense qu'à l'argent ! Mais elle s'améliore à la fin et j'admets avoir beaucoup apprécié son retour à la vertu.
 
En fait, la principale question pour ce roman est "Est-ce un roman moral ?" Par bien des aspects, oui. Mais par d'autres aspects, non. J'ai aimé tout au long de ma lecture me construire ma propre idée sur cette question et la valider ou au contraire, la réfuter. C'est donc un roman très intéressant au niveau historique mais je n'ai pas tellement apprécié l'intrigue générale.
 
Ma note :
 
"Le coeur n'a pas besoin de se consulter longtemps pour sentir que, de tous les plaisirs, les plus doux sont ceux de l'amour."

2 commentaires:

  1. Je pense que je le lirai l'année prochaine... J'ai hâte de m'en faire mon propre avis :)

    RépondreSupprimer