mercredi 28 mai 2014

Chronique #128 : Coeurs brisés, têtes coupées de Robyn Schneider

 
Titre : Cœurs brisés, têtes coupées
Auteure : Robyn Schneider
Edition : Gallimard Jeunesse
Nombre de pages : 294
 
Résumé : Ezra Faulkner, dix-sept ans, sportif, beau, brillant, appartient à la clique branchée du lycée d'Eastwood High, en Californie. Mais un soir d'été un drame survient et sa vie bascule. Son année de terminale ne se passera pas comme prévu, Ezra ne sera plus le roi de la promo qu'on attendait... Brisé, il déjeune désormais à la table des losers. Parmi eux, il y a une nouvelle, excentrique et fascinante : Cassidy Thorpe...
 
Mon avis : Cœurs brisés, têtes coupées, c'est l'histoire d'Ezra, un jeune homme à qui tout semble sourire. C'est le roi du lycée, la star de l'équipe du tennis et le petit-ami d'une excellente pom-pom girl. Mais un jour, cette belle vie s'arrête brusquement : Ezra est victime d'un accident de la route. Cet accident a une grande conséquence puisque ses jambes ont été touchées, il doit maintenant marcher avec une canne. Ce fameux soir, sa vie bascule, tout comme ses fréquentations et ses intérêts...
 
Nous découvrons l'univers impitoyable des lycées américains dans ce roman avec les rois d'un côté, et les losers de l'autre. Les rois sont enviés, ils sont invités à toutes les soirées, ils se la racontent, ils jouent les petites racailles en cours en se fichant de leurs notes car de toute façon, ils seront acceptés dans n'importe quelle université grâce à leur activité sportive. Les losers sont ceux qui font partis du club de débat, les marginaux, qui s'habillent d'une drôle de manière, qui ont des préoccupations éloignées de celles des autres. Ezra passe de la première à la seconde catégorie très rapidement à cause de son accident. Mais dans ce malheur, il y a tout de même un peu de bonheur puisqu'il va renouer avec son ancien meilleur ami Tobby qu'il avait délaissé à cause d'une macabre histoire de tête coupée qui s'était retrouvée sur les genoux de ce Tobby... Par ailleurs, il va aussi rencontrer la nouvelle du lycée, Cassidy.
 
Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, il y en a même qui m'ont plus énervée qu'autres choses, comme Cassidy. Je l'ai trouvé pas toujours très sympa et surtout, beaucoup trop lunatique. Je n'ai pas du tout accroché à son caractère et à sa façon de faire avec les gens. Par contre, sans forcément l'adorer, j'ai trouvé Ezra assez sympathique. En fait, il m'a assez touchée à cause de son accident. Mais ce que j'ai surtout aimé, c'est le ton du roman. Il y a beaucoup d'humour. Certes, ça ne vole pas très haut des fois et il y a beaucoup de choses à prendre au second degré mais c'est justement ce que j'ai aimé, pouvoir rire un peu. De plus, Ezra raconte sa reconstruction psychologique et son nouveau quotidien d'un ton très souvent sarcastique. Je pense qu'on peut dire qu'il n'a pas peur de l'auto-dérision !
 
Par contre, la fin m'a un peu laissé perplexe. J'ai eu un sentiment d'inachevé, j'ai trouvé les explications un peu bâclées. C'est vraiment dommage car sinon, le roman était vraiment très très bien. Malgré cela, j'ai passé un bon moment avec ce roman, qui m'a un peu "reposée" entre toutes mes lectures pour les cours. ^^ C'est donc une très bonne lecture, très agréable !
 
Ma note :
 
 
"Le monde brise chacun d'entre nous et, après coup, certains sont plus solides à l'endroit de leurs fractures."
 
http://storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif
 
33/50
Robyn Schneider est née dans le Wisconsin.
 

7 commentaires:

  1. J'ai TELLEMENT envie de le lire !! C'est drôle, mais j'ai l'impression qu'il va un peu faire penser à TFIOS... Est-ce le cas ? Je ne sais pas du tout pourquoi ça m'inspire ça ! ^^"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait croire mais en tout cas, il ne m'a pas du tout fait pensé à TFIOS, c'est super différent ^^

      Supprimer
  2. Il ne me disait pas plus que ça et puis, finalement ta chronique me donne envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer