mercredi 4 juin 2014

Chronique #130 : Zadig ou la Destinée de Voltaire

 
Titre : Zadig ou la Destinée
Auteur : Voltaire
Edition : Flammarion
Nombre de pages : 88
 
Résumé : Riche, intelligent et beau garçon, Zadig, modèle de sagesse et de vertu, a tout pour être heureux ! Pourtant, la destinée en a décidé autrement... Trahi par sa première épouse, jalousé par des courtisans sans scrupule et finalement répudié par le roi Moabdar, le jeune homme doit fuir Babylone en laissant derrière lui celle qu'il aime, la belle reine Astarté. Mais ses déconvenues ne s'arrêtent pas là.
Au terme de ses mésaventures, Zadig parviendra-t-il à trouver le bonheur ?
Sous le voile de la fable, Voltaire dresse une satire féroce de la société française du XVIIIè siècle : de Babylone à Versailles, il n'y a qu'un pas !
 
Mon avis : L'année dernière, j'avais lu Candide et je n'avais que moyennement aimé. J'étais donc un peu sceptique lorsque j'ai découvert que je devais lire Zadig ou la destinée cette année pour le bac français. Finalement, j'ai beaucoup apprécié l'œuvre ! Je pense que ma culture littéraire s'est énormément agrandie tout au long de cette année et donc, ma maturité littéraire également. Donc pourquoi pas ne pas retenter l'expérience avec Candide ? Mais pour l'instant, intéressons-nous juste à Zadig.
 
Dans Zadig ou la destinée, conte philosophique, nous suivons les aventures (ou plutôt, les mésaventures) de Zadig. Ce pauvre garçon, qui ne cherche qu'à faire le bien autour de lui, subit une multitude d'injustices : il est jeté en prison, il est vendu comme esclave en Egypte, ses deux femmes le trompent... Au fur et à mesure de ma lecture, j'étais toujours un peu plus surprise de découvrir tous les malheurs qui lui tombaient dessus, la Providence n'est vraiment pas de son côté. C'est d'ailleurs cette malchance qui a fait que je me suis attachée à Zadig. En effet, il ne fait rien de mal et au contraire, il essaye de faire de son mieux et pourtant, il lui arrive toujours quelque chose de négatif ! J'ai donc eu un peu pitié pour lui. Mais je l'ai aussi bien aimé car c'est un personnage très intelligent et qui essaye toujours de s'en sortir.
 
Je pense que mon passage préféré est le chapitre 15, lorsque Zadig rencontre un pêcheur et que ce dernier confie tous ses malheurs à Zadig sans savoir l'identité de ce dernier. Dans le récit du pêcheur, on avait vraiment l'impression de reconnaître la vie de Zadig, ponctuée par cette malchance incroyable. J'ai trouvé que c'était un magnifique coup de force de la part de Voltaire, c'est la première fois que je rencontre une mise en abime aussi bien menée et aussi époustouflante.
 
Malgré tout, Voltaire délivre un message derrière cette fiction : c'est le principe d'un conte philosophique, instruire tout en divertissant. Le message de l'auteur est finalement assez positif puisque selon lui, le mal est nécessaire pour parvenir au bien. Mais cette vision du monde changera radicalement dans Candide, c'est peut-être pour ça que je l'avais moins aimé. Mais je retenterai l'expérience, soyez-en sûrs ! Zadig est donc une très bonne lecture, assez rapide et compréhensible. Je pense que si vous souhaitez découvrir Voltaire, c'est un très bon choix d'œuvre !
 
Ma note :
 
 
 
"Toujours du plaisir n’est pas du plaisir."

4 commentaires:

  1. Je l'ai aussi eu à lire pour mon bac de français, avec "Candide" en lecture complémentaire ! J'ai bien aimé étudié "Zadig", j'ai pu ainsi voir plus de choses que si je l'avais seulement lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai ^^ Je ne l'ai pas étudié en œuvre intégrale mais nous avons fait un extrait en lecture analytique du coup ma professeur nous a beaucoup parlé du roman et je trouve que ses explications m'ont été très utiles pour ma lecture :)

      Supprimer
    2. Tu as raison de pousser plus loin qu'une lecture analytique. Bonne chance pour ton bac en tout cas ! :-))

      Supprimer