dimanche 31 mai 2015

Chronique #194 : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise de Dai Sijie

 
INFOS :
 
→ Titre : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
→ Auteur : Dai Sijie
→ Edition : Folio
→ Nombre de pages : 229
→ Prix : 7,50 euros
 
→ Résumé : Année 1970. Durant la Révolution culturelle chinoise, deux lycéens citadins, le narrateur et son ami Luo, sont exilés dans un village de montagne pour y être "rééduqués". Les deux adolescents mènent une vie dure mais s'évadent dans la lecture de livres interdits : ces romans leur ouvrent la porte de la fille d'un tailleur, et d'un univers jusqu'alors insoupçonné...
 
 
MON AVIS :
 
C'est un peu par hasard que je me suis retrouvée à lire Balzac et la petite tailleuse chinoise. En effet, étant en terminale littéraire, j'ai un énorme chapitre sur la Chine en histoire. Lorsque nous étudions la Révolution culturelle, ma professeure nous a parlé de ce roman en nous disant qu'il nous permettait vraiment de nous rendre compte de la réalité de l'époque. Ni une ni deux, je lui ai demandé à la fin du cours si elle pouvait me le prêter et elle me l'a très gentiment ramené ! Encore merci à Mme. W ♥
 
Lors de la Révolution culturelle, le narrateur âgé de 17 ans et son ami Luo âgé de 18 ans sont envoyés dans la campagne chinoise pour travailler. En effet, leur pères (médecin et dentiste) sont considérés comme ennemis de l'état et en plus, ils ont commis le crime d'aller à l'école et ils sont donc considérés comme des intellectuels dangereux. Les deux jeunes hommes aiment l'art. Un jour, ils se rendent dans un village voisin et rencontrent la fille du tailleur. Une véritable amitié va naître entre les trois adolescents. De plus, ils vont venir en aide à leur ami Binoclard et pour les remercier, ce dernier va leur offrir un livre de Balzac, un auteur interdit dans la Chine de Mao...
 
J'ai beaucoup les personnages principaux et plus particulièrement Luo, le meilleur ami du narrateur. Malgré leur sort horrible, ils ne se découragent pas et rentrent en "résistance" en lisant des livres interdits. Leur soif d'apprendre est immense, ils veulent lire jusqu'à la fin de leurs jours. Même si on ne voit pas tellement souvent la Petite Tailleuse, je l'ai bien aimée. Par contre, Binoclard est un personnage avec lequel je n'ai pas accroché dès le départ. Il est trop secret et j'avais beaucoup de mal à le croire.
 
L'auteur a lui-même vécu l'histoire qu'il écrit ce qui rend le roman d'autant plus sincère et touchant. Ce que vivent les garçons est loin d'être rose mais on retrouve des notes d'espoir et de liberté dans l'écriture. J'ai appris vraiment des choses ou du moins, j'ai pu comprendre avec des exemples concrets mon cours d'histoire. Par ailleurs, il y a de splendides descriptions de la Chine, qui donnaient très envie de découvrir les paysages. Ce roman est finalement une belle histoire qui mélange amour et amitié, lutte et culture. Si jamais vous êtes intéressé par la Chine maoïste, je vous recommande ce roman qui se lit rapidement et qui est très touchant.
 
 
MA NOTE :
 
 
 
CITATION :
 
"Balzac lui a fait comprendre une chose: la beauté d'une femme est un trésor qui n'a pas de prix."
 
 
AUTRES AVIS :
 

10 commentaires:

  1. J'adore la couverture, mais je ne pense pas vraiment lire ce bouquin ^^
    Je n'étudie pas du tout la Chine donc je ne suis pas sûre que ça puisse m'intéresser... mais pourquoi pas, voir le film :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, voir le film peut être une bonne alternative ^^

      Supprimer
  2. Je compte le lire bientôt, ton avis me rassure ! :D ♥

    RépondreSupprimer
  3. J'avais beaucoup aimé ce roman!

    RépondreSupprimer